Costa Rica, un pays mondialement connu pour sa biodiversité

Le Costa Rica, un pays d’Amérique centrale, possède une faune et une flore exceptionnelles qui font sa renommée au niveau mondial en termes de biodiversité. Près de 30 % du territoire sont occupés par des réserves écologiques et des parcs nationaux, sans oublier les sites gérés par des privés. Pour commencer, les touristes iront du côté de la mer pour savoir que 5 espèces de tortues choisissent les plages de sable noir volcanique de Guanacaste pour se reproduire et que les dauphins, loutres, langoustes, coraux et poissons multicolores peuplent les grands fonds. Les baleines australes et du nord, quant à elles, rejoignent les eaux costariciennes deux fois par an pour donner naissance à leurs petits qu’elles élèvent quelques mois avant de reprendre leur grand voyage. Les requins, eux, sont menacés d’extinction, étant ciblés par les braconniers qui vivent du trafic illicite d’ailerons vers certains pays de l’Asie.

Contempler une faune très variée du Costa Rica

Le climat tropical du pays est favorable à la vie de la faune, dont les passionnés consacrent une partie de leur circuit Costa Rica pour la découvrir. En premier lieu, cette niche remarquable abrite 915 espèces d’oiseaux, dont l’Ariane de Boucard et le colibri à tête cuivrée sont endémiques. Après, ils observeront près de 231 familles de mammifères, comprenant des primates tels que des singes capucins, hurleurs, écureuils et araignées, des porcs-épics, des coyotes, des loutres, des félins, y compris des pumas, des ocelots et des jaguars, si on ne cite que ces quelques échantillons. Ensuite, les bourlingueurs verront des amphibiens, incluant des crapauds, des grenouilles de verre ou des salamandres, sans omettre le « Rhinophrynus Dorsale », une grenouille arlequin menacée par le réchauffement climatique. Par ailleurs, ils apercevront les quelque 220 espèces d’animaux rampants, parmi lesquels ils identifieront des lézards, des boas, des crocodiles, des caïmans ou des iguanes. Entre novembre et janvier, les iguanes mâles, pour séduire les femelles, prennent une couleur orangée. Cela signifie qu’ils cherchent à s’accoupler. Enfin, la faune du Costa Rica serait triste sans ces insectes, voletant et sautillant par-ci, par-là, à savoir des papillons, des sauterelles, des abeilles, des libellules, sans oublier les moustiques.

Admirer la nature florale du Costa Rica

L’ensemble des forêts costariciennes compte environ 1 300 arbres, dont le plus haut est le « Ceibo », une sorte de chêne pouvant atteindre 70 m de haut. Le « Guanacaste », qui est l’arbre national, est spectaculaire avec ses feuillages en forme de parapluie. Le « Corteza Amarilla », lui, se distingue par ses fleurs jaunes. Les flamboyants, les bois de rose, les jacarandas, les figuiers étrangleurs, les eucalyptus sont les autres feuillus à apprécier. Les horticulteurs amateurs seront ébahis à la vue des héliconias, des bromélias, des anthuriums, des passiflores, des gingembres rouges, des agapanthes, des fougères et des coucous qui colorent gaiement la forêt. À part cela, ils seront ébahis par le merveilleux spectacle des orchidées nichées dans les arbres. Il est à souligner que la « Guaria Morada » est la plus connue des 1 500 espèces, puisqu’elle est la fleur nationale. Pour finir la virée forestière, les vacanciers feront un tour d’horizon des nombreuses espèces de palmiers ainsi que des bananiers, des caféiers et des cacaoyers.

une autre idée de voyage

carnets de voyage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *