Mission à Tanis, capitale oubliée

 

Nous voici à Tanis, capitale oubliée des Pharaons de l’an mille. le site de Tanis est ce que l’on peut appeler « une nouvelle ville pharaonique ». En effet, bâtie dans le delta du Nil, près des rives de la méditerranée, sa fondation est datée de la fin du N.E. à la XXIème dynastie.(1070-945 av.N.E). capitale politique, puis religieuse et funéraire, elle est restée une ville  importante jusqu’à l’époque romaine avant de devenir un évêché copte.   .

plusieurs figures colossales de Ramsès II ont été transportées depuis sa capitale Pi-Ramsès à Tanis par les rois tanites et libyens.

quant au matin du 27 février 1939, Pierre Montet parvint à se glisser dans la tombe de Osorkon II de la XXIIème dynastie , une surprise attendait les archéologues. On découvrit 4 sépultures intactes, outre Sheshonq III, celle de  Psousennès 1er et son favori ainsi que celle d’Amenémopé son successeur.

 

lorsqu’une nouvelle dynastie s’installait, elle construisait un nouveau temple au-dessus du précédent; elle y déposait un remblai appelé « dash » par les archéologues.

au sud du lac sacré, le terrain est occupé par deux escaliers monumentaux en calcaire, installés côte à côte; un tel dispositif est exceptionnel dans l’archéologie religieuse égyptienne.

la mission

 

promenade à Faqous

 

Quand une équipe de tournage se rend à Tanis pour « tourner » Cléopâtre !

 

balade à Ismalia et Peluse

 

 

le temple d’Isis à Behbeit el-Hagar, un modèle pour Rome

 

 

Mendès, une capitale éphémère

 

 

 

 

 

Voyage en Orient

carnets de voyages

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *